Je m’interroge #5

23 01 2015

dechets-pollution-ocean2Il y a depuis longtemps de nombreux cris d’alarme sur la dégradation de la planète, sur la pollution, la fin du monde causée par l’humanité.

Est-il raisonnable de penser que l’humanité est en train de détruire la Terre ?
On centre tout sur nos petites personnes qui ne représentent que quelques micro-organismes sur la surface d’une entité qui a géré des situations bien plus extrêmes que ça. Depuis combien de temps la Terre vagabonde dans l’espace ? Combien de dangers, de collisions, de pollutions a-t-elle déjà traversé ? Innombrables et probablement plus destructeurs que tout ce que l’humanité a pu lui infliger depuis des millénaires. Certes nous avons aujourd’hui une capacité de nuisance bien supérieure à tout ce à quoi nous avons exposé la planète depuis que nous nous rappelons de notre histoire, mais sommes nous capables de détruire cette entité ? Non. Nous produisons beaucoup de dommages collatéraux, mais tout le mal que nous faisons à notre planète, c’est d’abord du mal que nous nous faisons. Qui va pâtir de la destruction des terres fertiles ? Nous. Qui va mourir quand toute l’eau de la planète ne sera plus potable ? Nous. Qui s’empoisonne avec une alimentation inappropriée ? Nous. Qui s’entretue pour un oui ou pour un non (pour un Nom aussi) ? Nous. Nous aurons disparu bien avant d’avoir tué Gaïa.
La Terre s’en moque bien, si Los Angeles est dévastée par un séisme, si les côtes françaises reculent de 40 km faisant disparaître toutes les villes balnéaires. Si une centrale nucléaire (ATOMIQUE, ça fait plus peur appelée comme ça ?), rase plusieurs départements. Finalement elle s’en moque si l’humanité se volatilise en un instant, ça ne l’a jamais empêché de tourner, la Terre… demandez aux dinosaures. La Terre se régénère toujours, mais à une échelle de temps qui nous dépasse, nous la civilisation du « tout de suite, maintenant ». C’est ce qui sauvera la Terre quand nous aurons épuisé toutes les ressources qui rendent la vie possible, notre vie.

Alors la question n’est pas de sauver la Terre, mais de savoir si nous voulons continuer à y vivre. Ce n’est pas la Terre que nous détruisons, c’est notre biotope. Nous sommes une espèce coriace, nous avons une faculté d’adaptation extraordinaire, malgré la transformation gigantesque de notre environnement, nous résistons. Nous persistons aussi dans cette voie de la surconsommation, du gaspillage et de l’annihilation. Arrêtons de nous inquiéter pour la planète, inquiétons nous pour nous ! La plupart des gens de mon âge ou plus âgés, ne verrons pas la fin de l’humanité, mais si nous ne changeons rien, les derniers hominidés à vivre sur cette planète vivrons dans des conditions extrêmes avant de s’éteindre. Est-ce que c’est ça que nous voulons leur offrir ?

Je crois en la survie de l’âme, alors une fois que les conditions de vie sur Terre ne nous seront plus favorables, nous continuerons notre chemin, sous d’autres étoiles ou sous une autre forme. La Terre poursuivra son périple à travers l’univers, peuplée par de nouvelles espèces moins pathogènes, finalement rien de grave… mais quel dommage d’avoir dégueulassé une si belle demeure !

Alors voilà, que voulons-nous faire ? Continuer à scier la branche sur laquelle on est assis, en montrant du doigt la maltraitance que l’on inflige à l’arbre ? Reprendre nos responsabilités et mener une vie en symbiose avec la planète qui nous héberge ? Nous avons encore le choix et il nous appartient.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :