Le programme des mois de septembre et octobre 2018

24 09 2018

atelier dessin AngelJ’espère que vous avez passez de bonnes vacances et que la rentrée n’a pas été trop dure. Pour profiter de l’automne, voici quelques petits rendez-vous.

Tout d’abord, dimanche 30 septembre 2018 de 14h à 18h au parc de l’île saint Germain, je vous propose de renoué avec les balades énergétiques. Pour ceux qui connaissent c’est l’occasion de revoir les acquis et de confirmer vos ressentis. Pour les autres, vous allez découvrir des techniques énergétiques permettant de développer vos ressentis, rencontrer des énergies invisibles, vous familiariser avec l’énergie dans votre vie quotidienne (alimentation, santé, spiritualité).
Inscription par mail ici ou sms au 0626464560.
Lieu de rdv : l’entrée du parc de l’île saint Germain située avenue Claude Monnet à 14h.
Tarif :  sur don.

Enfin dimanche 7 octobre 2018 de 14h à 18h, en coanimation avec Adeline Raffin nous organisons une nouvelle promenade en transe.
Cette fois-ci nous vous proposons d’apporter un calepin et de quoi dessiner, feutres, crayons, stylos au choix. Comme la dernière fois, nous découvrirons la nature et ses énergies invisibles, nous ferons quelques exercices pour améliorer nos perceptions et utiliserons le dessin pour exprimer nos ressentis.
Inscription par mail ici ou sms au 0626464560.
Lieu de rdv : devant la gare de Viroflay-rive-Gauche, dimanche 7 octobre 2018 à 14h.
Apportez un petit goûter et de quoi vous hydrater.
Tarif : sur don.

Publicités




Promenade en transe

22 06 2018

chenedelavierge_viroflayIl y a quelques temps, j’ai rencontré Adeline Raffin, elle est psychopraticienne, parmi les outils qu’elle maîtrise, on trouve l’hypnose et les thérapies brèves. En discutant, nous est venue l’idée de mêler nos compétences et d’organiser une promenade énergétique en transe.
Elle aura lieu près du chêne de la Vierge à Viroflay, dimanche 1er juillet 2018 de 11h00 à 15h00. La journée sera émaillée de rencontres énergétiques,  d’exercices pour vous permettre d’atteindre d’autres niveaux de conscience et d’un pique-nique.

Vous l’aurez compris, c’est une première pour nous et afin de faire quelques « réglages », le nombre de places est limité et la promenade est gratuite. Si vous voulez participer contactez-moi par sms.

* Le site d’Adeline c’est par ici.
* Prévoyez de quoi pique-niquer, de quoi vous hydrater.
* Pour le point de rdv, contactez-moi par sms.





L’œil en balade

7 06 2018

IMG_3066 [640x480]Un petit post pour mettre en avant le site où je regroupe mes photos. L’objectif de ce site, c’est de vous faire travailler les ressentis. Sur chaque photo il y a des énergies, des choses invisibles qui pourtant laissent une empreinte. Vous voulez jouer ? C’est simple, lisez le titre de la photo que vous avez sélectionné puis regardez la photo, enfin exprimez oralement ce qui vous vient à l’esprit, quoique ce soit. Vous pouvez jouer à plusieurs, chacun proposant ses informations. Bonne balade !

Cliquez ici pour accéder à l’oeil en balade.





Navigo ou la vengeance du lutin

5 06 2018

Navigo portièreÊtre accompagné par un lutin ça peut parfois être source de stress surtout quand on ne lui prête pas assez attention (lire le précédent article), ce petit coquin trouve toujours moyen de se rappeler à votre bon souvenir. J’étais dans la rue hier soir, il était 21h, je mets ma main dans la poche pour jeter un œil à mon téléphone, c’est comme ça que j’ai su l’heure et j’ai eu l’impression qu’il manquait quelque chose dans cette poche. Je tâte un peu, puis j’explore en profondeur et je constate que ma carte Navigo, le pass qui permet d’emprunter les transports en commun en région parisienne, n’est pas là où mes doigts s’attendaient à le trouver. Je remet le téléphone dans la poche et me lance dans l’exploration frénétique de mes autres poches. Ce qui m’ont déjà rencontré ont certainement remarqué que j’en ai partout sauf sous les yeux… Après un long moment de recherches ou l’angoisse croît proportionnellement au temps passé à ne pas trouver la petite carte, j’accepte l’idée que mon pass ne se cache pas dans un recoin de mon pantalon. Mon cerveau se lance dans le visionnage de la journée écoulée. Je rembobine, j’accélère, arrêt sur image, oui je me souviens de la dernière fois que je l’ai perçu au fond de ma poche. J’étais dans le parking d’une zone commerciale et je rentrais dans la voiture. Je décide de retourner aux endroits que j’ai visité après ce moment. Chez ma mère et chez moi. Ça tombe bien, j’allais chez ma mère sortir le chien. Inspection, rien, pas de carte. Je sors toutou, je regarde par terre tout le long, rien ! Je ramène le chien, je retourne chez moi. Examen approfondi des lieux, choux blanc !
Reste la voiture. Je récupère les clés du véhicule, fais un saut au parking. Je déverrouille, ouvre la portière et là posée dans le vide poche de la portière, ma photo me fixe comme un enfant qu’on trouve enfin après une interminable partie de cache-cache. Sacré lutin !





Quand ça veut pas… ou la fois où j’ai failli passer à la radio

23 05 2018
aluminum audio battery broadcast

Photo by Pixabay on Pexels.com

Aujourd’hui j’ai reçu un appel pour le moins inattendu. Je vais reproduire l’échange du mieux possible en prenant une grosse voix pour jouer le rôle de mon interlocuteur qui parlait effectivement avec beaucoup plus de puissance que moi.

Bonjour Angel, c’est (j’ai pas compris son nom) de BTLV, c’est (j’ai pas compris le nom, non plus, si tu te reconnais, merci d’avoir pensé à moi) qui m’a conseillé de t’appeler.

– Bonjour… (là je me demande c’est quoi BTLV ? Et que me veut le gars au bout du fil ?).

On fait une émission sur les esprits de la nature à l’occasion de (je n’ai pas compris quoi, je deviens sourd ou une part de moi ne veux vraiment pas savoir ?). Et on aimerait que tu y participes.

– Ah bon ?! Euh oui, euh (je viens de capter la signification de BTLV, c’est une web Tv/radio, j’ai dans ma tête, le visage en gros plan de Bob Bellanca son créateur et principal animateur. Je fonctionne beaucoup avec les images, mais des fois le passage entre les images et la parole se révèle un peu compliqué). Euh, oui, euh… Et c’est prévu où et quand ? (Je suis content, j’ai trouvé un enchainement qui me permet de sortir de la série de euh que j’avais lancé).

Mardi 12h à Boulogne-Billancourt.

– Gloups ! (Bon faut être clair, je ne regarde pas BTLV, même si les sujets peuvent m’intéresser, même si Bob sait mener ses interviews, je ne me reconnais pas dans le ton de ses émissions, j’en ai écouté des extraits et ça me fait penser à NRJ ou funradio, c’est pas mon truc. Alors pour être certain que ce n’est pas une peur ou mon ego qui parle, je me suis tourné vers les énergies présentes au moment de l’appel. Le lutin est trop content, c’est un oui explosif, mais méfiance, avec lui, il y a toujours anguille sous roche. Le dragon me toise genre, ne me parle pas, ne me regarde même pas. Le pseudo-ange affiche sa compassion, quoique tu décides je serai là. Le nain, bras croisés comme un Philippe Etchebest portant une perruque, me fait non de la tête. Enfin le sylphe, lui, a totalement disparu, pschittt ! Bon le verdict est clair, ceux dont je dois parler n’ont pas trop envie que je parle d’eux dans cette émission, alors…) C’est gentil de me l’avoir proposé, mais je ne peux pas. Merci.

– (de nouveau je n’ai pas compris ce qu’il a dit, décidément quand ça veut pas… ).

– Au-revoir.





Rencontre qui fait du bien le 26 mai 2018

20 05 2018
wood light vacation picnic

Photo by Pixabay on Pexels.com

 

Vous êtes plusieurs à me demander une nouvelle sortie énergétique, c’est vrai que ça fait un moment depuis la dernière ! Je vous propose de nous retrouvez sur l’île St Germain, samedi 26 mai 2018 de 14h à 18h. Apportez de quoi vous hydrater, vos énergies, vos questions, nous ferons un petit bout de chemin aux frontières de l’invisible et du merveilleux.

Pour ceux qui ne connaissent pas, nous irons à la rencontre des énergies du lieu, par exemple les esprits de la nature, nous ferons quelques exercices pour améliorer votre ancrage et votre alignement et surtout nous partagerons un bon moment avec des personnes qui nous ressemblent.

Date : samedi 26 mai 2018 à 14h
Lieu de rdv : Entrée du parc de l’ile St Germain avenue Jean Monnet, 92130 Issy-les-Moulineaux
Tarif : sur don
Inscription : par sms ou email

 





A gauche toute !

18 05 2018

Macron n’a pas décidé de rejoindre Mélenchon, non, rien à voir avec la politique. C’est un petit retour sur le corps, mon corps et tous ses petits problèmes qui chose étrange se manifestent à gauche.

Je vais commencer par le début de l’année, lors de l’épisode neigeux. J’ai des crampons que je peux ajouter à mes chaussures et m’évitent bien des dérapages, mais je suis passé voir ma mère et elle n’a pas de crampons. Comme elle devait sortir son chien trois fois par jours, je lui ai prêté les miens, je me suis dit que c’était moins risqué pour moi de sortir sans crampons que pour elle. Elle a complètement oublié de les mettre et le lendemain, j’ai fais une belle glissade qui ne m’a pas permis de conserver une certaine verticalité. Je me suis retrouvé en arrière, sur la main gauche et le pied droit. Le pied c’est normal, mais la main, n’a pas pour habitude de supporter subitement mes 75 kg. Malgré tout, je me suis redressé comme j’ai pu en essayant de garder un maximum de dignité. Bon sur le coup, comme souvent, je n’ai pas trop senti de douleur, mais au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient, elle c’est installée au poignet et à l’épaule. Je me suis fait un soin, la douleur au poignet c’est estompé en quelques jours, mais l’épaule à persisté.

Quelques semaines plus tard, je pars en Bretagne, l’épaule est moins douloureuse, mais lorsque j’effectue certains gestes, lever le bras ou insérer ma carte pour payer le péage, je déclenche une vive décharge en haut du bras. Il y a quatre péages pour aller en Bretagne, un vrai calvaire ! Une fois sur place je n’arrête pas de porter des trucs, de couper d’autres trucs, de creuser à gauche ou piocher à droite. Et puis, un jour ou je suis en consultation téléphonique dans le jardin, comme d’habitude, je me balade au grès de la conversation, je me retrouve à devoir passer par dessus du bois entreposé là dans l’attente de son utilisation pour construire la serre semi-enterrée. Il a plu, normal on est en Bretagne me diront certaines mauvaises langues et le bois est bien mouillé, je pose le pied sur un planche et me retrouve propulsé dans les airs. La propulsion n’a pas durée longtemps, je m’écrase sur le tas de bois, m’enfonce le coin d’un panneau épais de 2 cm dans le côté gauche, assez violemment pour casser le panneau, ressentir une vive douleur et avoir le souffle coupé… je me relève comme je peux sans lâcher le téléphone et en continuant à parler tant bien que mal à la personne en consultation. Au bout de quelques pas, je prend conscience que je me suis bien amoché, me demandant même si je ne vais pas aller rapidement aux urgences, d’après les douleurs et les sensations que je ressens, je me suis au minimum fêlé une côte et je dois avoir un décollement de la plèvre. Je termine la séance et commence à scanner ma poitrine, je me fais un soins avec la main droite en visualisant mes côtes et mon poumon. Je fais circuler l’énergie bloquée par le choc. Constatant que ma respiration est stable même si je ne peux pas inhaler à fond, je renonce aux urgences.

De retour en région parisienne, après la torture des quatre péages, le pneumothorax guéri rapidement et je laisse ma côte se ressouder tranquillement. Une semaine avant de repartir en Bretagne tout est rentré dans l’ordre sauf la douleur au niveau du bras quand je fais certains mouvements.

Re-péages, re-douleurs… je me lance dans le montage de la structure de la serre semi-enterrée, pas facile quand on a mal au bras. J’en parle à un ami qui a de bonnes capacités énergétiques et qui me fais un petit soin au niveau de l’épaule. Je me sens mieux ! Super ! Je lève plus haut le bras et c’est nettement moins douloureux, parfait, je me lance totalement dans le montage de la serre… et c’est le drame ! J’enchaine coup de marteau sur coup de marteau jusqu’à ce que je ripe sur un clou trop usé et que la course de mon marteau se termine sur mon pouce gauche, de plein fouet, bien à plat sur la totalité de la dernière phalange, j’ai des petits doigts. Je lâche le marteau sous une pluie de jurons, retire difficilement le gant qui devait protéger ma main. Pas de coupure, pas de saignements externes, mais le pouce à été pris entre le bois et le marteau et il n’a pas aimé ça, mais alors pas du tout. Je fais quelques passes autour du doigt et pour finir enfourne le pouce dans ma bouche faisant la ventouse entre le palais et la langue. J’ai fais ça pendant une heure, peut-être plus. Au final, j’ai sauvé mon ongle, en tout cas au moment où j’écris ces lignes, j’ai eu un beau caillot de sang sur la pulpe du pouce, deux petits de chaque côté à mi-ongle et une légère coloration à la naissance de l’ongle.

On pourrait croire que tout s’arrête là… ayant moins mal au pouce, il fallait sans doute que j’exprime encore quelque chose à gauche ? Ben je me suis cassé un bout de dent, une prémolaire inférieure gauche ! J’attends le verdict du dentiste dans quelques jours… mais j’espère que ça va s’arrêter là. J’ai visiblement du mal à comprendre quelque chose en lien avec ma gauche… qu’est ce que ça peut être ?

Je vous propose un sondage, histoire de voir ce que vous en pensez, vous pouvez proposer d’autres réponses.
Cliquez ici pour accéder au sondage.