Aujourd’hui, j’ai voyagé dans le temps

24 05 2016

transilien [640x480]Enfin presque, j’ai rattrapé deux minutes en en perdant huit. Si c’était un énoncé d’exercice de mathématiques, je serais incapable de le résoudre, mais heureusement c’est une histoire de train.

Cela c’est passé cet après midi à Montparnasse où j’allais prendre le train pour rentrer chez moi après une consultation, je suis arrivé aux tourniquets alors qu’une sonnerie stridente retentissait sur les quais. C’était le signe que je venais de rater mon train… le prochain étant prévu dans trente minutes, j’ai consulté les écrans listant les autres trains en partance. J’ai vu un train dont le départ était prévu, huit minutes plus tard mais qui ne s’arrêtait pas chez moi mais à deux longues stations de là. J’ai hésité longtemps, sept minutes trente pour être précis et j’ai décidé de sauter dedans. Je me suis dit que ça ne servait à rien, car je serais obligé d’attendre la correspondance une vingtaine de minutes pour rentrer chez moi. Mais une petite voix, que je connais bien, insista lourdement. « Prend ce train tu vas vivre une aventure extraordinaire, tu vas voyager dans le temps et rattraper le train que tu as manqué ». Je n’ai pas pu résister. A peine assis, la loco a démarré, elle a roulé, chevauché les rails, volé au-dessus du ballast, dépassé un train, puis deux, puis trois, puis quatre, puis j’ai arrêté de compter de peur d’avoir la nausée. Puis elle c’est enfin arrêtée, même pas essoufflée. « C’est fait, tu peux descendre, la magie a opéré », a murmuré la petite voix. Je suis descendu, panne de l’affichage sur le quai. Impossible de savoir quel train allait se pointer ni sur quelle voie. J’ai parcouru la gare et j’ai trouvé un écran qui fonctionnait. Mon train, celui que j’avais manqué, arrivait dans six minutes.

J’espère que ma petite histoire vous a plu, on cherche la magie là où elle n’est pas, alors que nous sommes tous magiciens.