Petite escapade entre ami(e)s en Islande – épisode 2

3 08 2012

Nous partons vers la cathédrale de Reykjavík, une petite rue « provinciale » nous conduit vers une « fusée » de béton. C’est clairement lié à l’espace, de loin on dirait un vaisseau intergalactique. On s’approche, j’ai l’impression que le sol n’est pas droit, d’ailleurs ça se voit sur les photos…

Malgré ce petit soucis de verticalité, nous arrivons sur la place qui lui fait face. Le sol de la place, appelle à suivre un labyrinthe de dalles plus foncées. Je me laisse porter part le lieu et fait mon petit chemin tortueux. Marion est très gênée par l’énergie du lieu. Elle préfère ne pas nous suivre dans l’édifice.

Nous pénétrons dans la « fusée », à gauche un ascenseur pour visiter le haut du clocher… pas pour nous. L’énergie est très particulière, pour moi elle est clairement extraterrestre, elle me fait penser à la cathédrale de Fourvière à Lyon. Pendant que Carine s’installe sur un banc, je m’enfonce vers le cœur, ça brasse, je me retrouve devant une icône d’ange. J’ai quelque chose à recevoir et à donner… j’attends… c’est bon ?! Oui… bon je prend une photo et je repars récupérer Carine au passage. On s’arrête devant la sculpture impressionnante d’un homme qui pourrait être Jésus ou un druide ou un autre personnage, c’est étrange, c’est la première fois que je vois une sculpture de Jésus aussi peu identifiable, pas de croix, pas de stigmates…  Au moment de franchir la porte de sortie nous nous retrouvons scotchés au sol, les pieds collées aux dalles. On cherche ce qui nous empêche de quitter ce lieu, nos pieds se libèrent d’un coup lorsque nous accomplissons le geste juste… étonnant !

Nous retrouvons Marion assise sur un caillou qui affleure sur la place près de la statue d’Eric le rouge. Une très curieuse église.

Nous redescendons tranquillement vers l’hôtel.

Alors les âmes sensibles, les moins de 18 ans, les complexés du « stylet », je vous conseille de ne pas lire la suite. Nous sommes retournés à la voiture, qui je vous le rappelle était garée devant le « Icelandic Phallological Museum » (voir article précédent). La curiosité nourrit par la vitrine qui contenait un phallus de girafe tout blanc, nous « pénétrons » dans ce musée iconoclaste.

Nous sommes accueillis par une sculpture, sorte de publicité pour le viagra, les filles ne s’y attardent pas, comme vous pouvez le voir sur la photo elles sont déjà passées aux choses sérieuses.

Le musée contient des fioles de formol dans lesquelles flottent les parties viriles de nombre d’animaux, surtout marins, mais pas que…

Sur les photos ci-contre, deux spécimens d’engin reproducteur, l’un des plus petits du musée et l’un des plus gros… je dois avouer que je ne me souviens plus à quelles créatures appartiennent ces organes.

 

 

Sur les photos suivantes, un phallus bifide et celui d’un éléphant, impossible de le confondre avec sa trompe beaucoup trop lisse et surtout il manque les oreilles.

 

 

Dans le domaine des curiosités, il y a des lettres d’hommes qui veulent faire dont de leur organe au musée après leur mort, je précise des fois qu’il y aurait des vocations parmi mes lecteurs. On trouve aussi des sculptures plus ou moins bien réussies. Des appendices plus qu’improbables, comme celui d’un elfe… on voit rien, c’est normal c’est éthérique, mais tâtez avec le biochamp, c’est curieux…

Enfin le « bouquet » final (à ne pas offrir pour la fête des mères même si c’est un bouquet), un truc grisâtre qui ressemble à un vieux lemming empaillé oublié dans un verre d’eau… un donneur humain est mort à 90 ans et le musée à récupéré le trophée enfin vue la tronche du trophée (à droite sur la photo)… Puis le préféré de Marion, le sexe du renne avec sa petite pointe rouge comme le bonnet du père Noël !

Dans le prochain épisode, nous partirons à la découverte du sud, geyser (rien à voir avec le musée) et cascades au menu.

Publicités

Actions

Information

5 responses

4 08 2012
MJ

Bonjour Angel,

J’ai beaucoup aimé te lire là! Les photos sont très parlantes! J’ai peine à croire que les sexes soient de vrais sexes???!
Votre périple semble passionnant, disons que tu sais le rendre ainsi en tout cas, MERCI pour le partage, tu donnes envie d’y être avec vous!

BISES
MJ

PS: donne-nous des détails sur la vraie nourriture locale stp?

6 08 2012
Pegase

Merci pour ce commentaire MJ. Promis je détaille un peu la nourriture, mais on y a pas trop goûté à vrai dire.
Bises
Angel.

10 08 2012
Marion

Ah, ah, le musée des bites ! Sérieusement, faut être viking pour y avoir pensé 😛

15 08 2012
Marion

l’épisode 3! l’épisode 3!
Comment ça je trépigne moi?

20 08 2012
M

Bon, elle vient cette suite ??? C’est marrant, en relisant cet article je perçois des traits d’humour qui m’avaient échappé la première fois, comme quoi le sujet m’avait quand même un peu tendu au départ 😉 Pour le stage d’après-demain, j’ai un très bon feeling et une sacrée attirance pour le bassin des 24 jets, « c’est frais » comme disent les jeunes. bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :