Petit travail sur nos ancêtres au Canada, le trajet

25 10 2011

A peine rentré de vacances, Biou et moi avons rejoint quelques amis au Canada. Jean-Pierre a organisé un stage pour travailler sur les ancêtres dans le Site culturel amérindien DAO8EOLI TSONONTWAN. C’est un lieu en forêt, où l’on trouve quelques tentes de trappeurs, des tipis et une maison longue huronne.
Après quelques heures d’avions, en compagnie de Raphaël, un de nos compagnons de stage que nous avons retrouvé à Orly, nous débarquons à Montréal-Trudeau. Une grande salle nous accueille, un parcours labyrinthique, avec modification d’énergies, organisé par les autorités nous mène vers des guichets où nous rencontrons notre premier canadien, après avoir scruté nos passeports il nous accueille avec un grand sourire… ça semble cool le Canada !

Nous récupérons nos valises et rejoignons le loueur de voitures, nous avons réservé un petit véhicule pour pouvoir nous rendre à Québec et nous balader par la suite. Un employé sympathique à fort accent anglosaxon, derrière son comptoir, nous explique que notre réservation n’a pas été validé, même si la carte bleue a été débitée… pas de voiture ? Il sourit, nous avons de la chance, il en reste une, mais vu la taille de nos bagages et probablement la longueur des jambes de Raphaël et moi, il serait plus judicieux que nous options pour le modèle supérieur, il nous la fait pour 5 euros en plus par jour… réflexion… interrogation… bon ok, on prend plus grand, on est sur le continent américain après tout, tout y est plus vaste, la voiture aussi. Le loueur s’absente un instant, un client en profite pour nous donner quelques infos qui contredisent une partie de ce que nous a dit l’employé… qui revient à ce moment là et qui n’apprécie pas du tout cette intervention. Il remet le client a sa place et comme si de rien, reprend où il nous avait laissé, nous tend les clés et nous indique le parking voiture.

Nous récupérons une voiture grise plutôt confortable. Biou prend le volant, on met un certain temps à trouver la sortie de Montréal, même avec le GPS, on tourne en rond, finalement, on se retrouve sur une voie rapide qui nous mène vers le nord. Il fait noir, les trucks rutilants, carrossés à l’américaine, nous doublent, nous faisons une pause dans un Subway, de charmantes employées nous préparent des sandwiches, qui sont plutôt bons. Nous reprenons la route vers Québec. Arrivés dans l’agglomération, nous nous embrouillons un peu en suivant les indications du GPS, qui s’avèrent pas assez précises, après quelques hésitations nous quittons Québec, route au nord vers le site amérindien où nous attend Jean-Pierre. Il fait noir, il y a des travaux, puis la route s’arrête, face à nous, un prés, à gauche, une clôture ouverte, un petit pont de bois, une pancarte peu lisible… il semblerait que ce soit là. Nous franchissons les rondins qui forment le pont, au bout du chemin, des voitures garées, une maison. On se gare, une silhouette se détache du noir absolu, une voix… c’est JP ! après les salutations d’usage, nous prenons le minimum et le suivons vers une tente qui a été préparée à notre intention. Il fait noir, nos lampes frontales nous laissent percevoir la forêt autour de nous, la mousse et les racines émergentes à nos pieds. Une tente montée sur pilotis, chauffée au poêle à bois nous accueille, épuisés, nous nous glissons dans les sacs de couchages et très rapidement sombrons dans l’inconscience.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :