Cox in Hell !

10 07 2011

Le titre est purement un effet de manche, en fait je vais vous raconter une anecdote ressente concernant les coccinelles.
Hier après-midi, je suis parti avec ma fille faire un petit tour dans un parc près de chez nous. En se baladant nous avons décidé d’allé voir la chapelle juste à côté du parc. Elle se trouve au sommet d’une petite colline, de là ma fille aime bien regarder les voitures passer en dessous. Arrivés au sommet, nous avons eu droit à un petit spectacle, une voiture qui faisait un bruit de casserole c’est fait arrêté par la police. Cela a bien plu à ma fille, elle chantait : « Pooolice !! Poooliice ! »
Ensuite nous avons fait le tour de la chapelle, j’avais ma baguette avec moi, j’en ai profité pour tester la présence de quelques énergies, un ange, quelques entités humaines, un troll ou un géant, un faune près d’un arbre que j’aime assez. Justement près de cet arbre, ma fille a attiré mon attention sur une coccinelle, je me suis accroupi et à côté de la petite bête rouge, j’en ai vu une autre, puis une autre et encore une autre… un vrai champs de coccinelles. Je me suis dit que ça tombait super bien car j’ai remarqué des pucerons sur l’hibiscus à la maison… je commence vraiment à croire que nous sommes co-créateurs. Bref, j’ai demandé à l’esprit des coccinelles si je pouvais en prélever quelques unes. Il était ok, j’ai commencé à en prendre, mais au fur et à mesure que je les prenais, elles s’envolait un peu plus loin. Je me suis dis que ce n’était pas le moment mais j’ai eu une image… aller faire un tour dans le parc. Nous sommes partis nous balader dans les allées du parc. 50 mètres plus loin, je trouve un massif de bambous qui venait d’être taillé. Devant moi, une petite tige de bambou, obturée à une extrémité et ouverte à l’autre, un joli cylindre qui immédiatement me dit  tu peux m’utiliser pour transporter les coccinelles !
Eh oui ! même les bouts de bambou me parlent, je crois que je suis complètement irrécupérable. Bref, je prend ce morceau de bambou et nous repartons vers la chapelle. Je demande à l’esprit de la petite bête à bon dieu, combien je peux en prendre… 5.
Nous repartons à la maison, le bambou occupé par 5 locataires. Une 6e coccinelle vient se poser sur moi, elle gambade le long de mon t-shirt, puis se pose sur l’extrémité de ma baguette. Elle y reste tout le long du trajet. Arrivés à la maison, je gagne le balcon, dépose mes invitées sur l’hibiscus infesté de pucerons.

Publicités

Actions

Information

3 responses

10 07 2011
Carine

Elles sont encore là?

10 07 2011
Pegase

Je viens de jeter un oeil, il y en a au moins 2 et il y a déjà moins de pucerons.

14 07 2011
Pegase

Petit tour au balcon, il y a toujours au moins 2 coccinelles, plus de pucerons sur l’hibiscus qui commence à fleurir de nouveau. Merci les coccinelles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :