Retour vers la terre

9 07 2011

Depuis quelques semaines, je tente une petite expérience pas forcément énergétique mais plus ancrée dans la matière. J’ai créé un mini-composteur avec vers de terre. Deux pots de fleurs en plastique, l’un dans l’autre, un petit sac poubelle tapisse le pot inférieur. Le pot supérieur accueillant les vers et les différents déchets à composter.
La première difficulté étant de trouver des vers, en effet il n’y a que 2 variétés qui sont utilisées pour le compostage (Eisenia foetida et Eisena Andrei) et forcément ce ne sont pas les vers de terre communs que l’ont trouve parfois en forêt. J’ai fait une petite recherche sur internet, il existe bien des boutiques en ligne qui vendent les vers et les composteurs, mais l’ensemble est relativement cher. Finalement, j’ai testé à la baguette (un peu d’énergétique quand même) pour identifier un autre moyen de récupérer des vers. Et j’ai trouvé que les magasins d’articles de pêche vendaient le bon type de vers. Recherche sur internet et questionnement baguette… un magasin d’articles de sport près de chez moi était susceptible de me fournir cette denrée rare. J’y suis allé et effectivement dans un petit frigo au milieu de dizaines de petites boîtes plastique contenant divers vers et larves, une rangée de vers à compost. Le bonheur, l’extase ! J’ai fait provision de 3 boîtes de 35 vers chacune et j’ai installé mes petits pensionnaires dans mon mini-composteur.
J’y ai mis du carton, des cheveux, des peaux de légumes, des kleenex, des coquilles d’oeufs en miettes… bref j’ai rempli le pot supérieur. Je jette un coup d’oeil de temps en temps, je soulève les déchets et je suis content de voir la population grouillante fuir la lumière en s’enfonçant au fond du pot. Depuis peu, j’ai même vu que les coquins avaient fait des petits, et je commence à voir une couche de compost, très légère encore, mais très encourageante cependant.
Prochain objectif agrandir la maison des lombrics.

Publicités

Actions

Information

3 responses

9 07 2011
Carine

J’adore cette idée!!!! faudra nous donner de temps à autre des nouvelles de tes petits protégés 😉 biz

10 07 2011
François Münch

Hummm, et oui, nos déchets sont une manne pour d’autres, comme dans l’énergie. Juste s’assurer qui aillent bien dans le composteur 😉 (et pas sur le paillasson du voisin).
En tout cas, belle expérience !

29 02 2012
Ver de terre-minator | Le Sabot de Pegase

[…] ceux qui sont morts lors de mon expérience de lombricompostage de l’année dernière (voir ici et ici). Je les avais “enterré” là. Je soulève donc le couvercle, je suis assez […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :