Le jardin de Béa

3 10 2010

Béa est une amie qui vit en Bourgogne, elle a une jolie petite maison située sur un ancien lieu de culte, en témoigne aujourd’hui la petite église qui se dresse à deux pas de chez elle. Sa maison sur le flan d’une petite colline, dispose d’un agréable jardin. Invités en famille avec une autre amie, nous avons passé quelques jours à explorer les alentours, à tatouiller toutes les énergies qui ont bien voulu se révéler à nous. Nous venions de nettoyer le cimetière à la demande de quelques âmes errantes, créant un tube de lumière pour que les entités qui le souhaitaient puissent partir, ayant regagné la maison, nous recherchions dans le jardin le lieu le plus adapté à la pose d’une pierre sculptée. D’un coup, Flo, l’amie qui passait le week-end avec nous, ressent une énergie assez agressive, une entité qui veut entrer en contact avec nous. Nous essayons de communiquer avec elle, elle est pleine de violente, elle est déchaînée, autour d’elle il y a deux autres entités beaucoup plus calmes. Nous leur proposons de les aider à changer de plan, une accepte immédiatement, la seconde est effrayée et la dernière est toujours dans un état d’excitation qui empêche tout dialogue. Nous formons un cercle, créons un tube de lumière et encourageons les entités présentes à l’utiliser pour continuer leur évolution. Seule reste le personnage à bout de nerf qui s’agite en permanence autour de nous. Nous entamons un dialogue un peu difficile avec lui, pendant que d’autres entités attirées par le tube de lumière continue de l’emprunter. Finalement, nous arrivons à un accord, nous lui rendons un service et il accepte de prendre le tube. Je perçois une image d’un coin du jardin, il semble, ce que confirment mes camarades, qu’il y a un problème à cet endroit, que l’entité nous demande de le régler afin de pouvoir partir en paix. Nous acceptons sa demande et l’entité s’engage dans le tube lumineux.

Un air de star trek, Kirk s’adressant à son chef mécanicien : « Scotty, téléportation ! »

Ayant reconnu le lieu d’après l’image que j’ai vu, je me dirige vers lui. il s’agit d’un petit monticule sur lequel pousse un petit arbre. Avec ma baguette de sourcier, je vérifie l’info, la tige plonge au pied de l’arbre. Je me poste là attendant mes camarades qui poussée par l’intuition me rejoignent au même endroit. Après quelques tests, il semble qu’il y a une cavité en sous-sol, dans laquelle des forces obscures ont emprisonné des éléments positifs. L’énergie qui se dégage de cet endroit est très négative, tellement déstabilisante que je ne peux pas rester au pied de cette petite butte. Sentant que ce que nous nous apprêtons à faire n’est pas anodin, nous cherchons autour de nous une énergie amie, qui pourrait nous donner de plus amples informations… à quelques dizaines de mètres, une énergie non-terrestre nous regarde, nous la rejoignons et lui posons quelques questions. Elle confirme nos ressentis et ne voit pas d’objections à notre intervention, au contraire.

Plus efficaces que le célèbre déboucheur liquide de canalisations !

Pour libérer les énergies positives, nous devons nous placer autour du monticule, nous sommes quatre et d’instinct nous prenons des places bien précises. Flo vérifie avec une boussole, nous sommes orienté selon les points cardinaux… on aurait voulu le faire exprès on y serait pas arrivé ! Une fois en position, nous avons concentré nos énergies pour faire sauter le bouchon maléfique, une énergie très noire a fusé comme du champagne dont la bouteille aurait été secouée, c’était très désagréable, j’étais scotché au sol et du froid, de la peur, de l’angoisse me traversaient de part en part… puis peu à peu, cette négativité c’est estompée, laissant place à une éclaircie de douceur, de lumière, de brise légère. Des esprits de la nature et d’autres énergies ont filtré du sol où elles étaient retenues depuis des siècles, peut-être même des milliers d’années. Le lieu est devenu serein et apaisé.

« C’est un jardin extraordinaire… « , ce n’est pas Charles Trenet qui dira le contraire, même si j’ai pas vu les canards qui parlent anglais.

En testant en direction de l’énergie non-terrestre que nous avons consulté avant d’agir, nous constatons qu’elle rejoint un groupe d’énergies semblables plus haut sur la colline, elles semblent nous saluer avant de partir.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :