Energies au quai Branly

25 09 2010

Il y a longtemps que je voulais visiter le musée du quai Branly, voilà c’est fait. J’avais en mémoire le proto-musée des arts premiers qu’était le musée de l’homme dans les années 70 ou 80. Je l’avais visité en compagnie de mes parents, il avait une saveur de vieux grenier où s’entassaient toutes sortes d’objets pillés ou ramenez de nos anciennes colonies ou des terres traversées par des aventuriers pas toujours très scrupuleux. Il y avait du romanesque dans ce vieux musée poussiéreux, le mot « musée » lui convenait bien alors que le mot « arts » même « premiers » n’avait pas trop sa place. Aujourd’hui, le quai Branly est vraiment lié aux arts premiers, mais est-ce vraiment un musée ? Le bâtiment en lui même, ne me parle pas trop, c’est un agglomérat de cubes, heureusement il y a la verdure, des plantes négligemment plantées et laissées libres de pousser à leur guise, enfin presque. Le jardin un peu sauvage contraste bien avec les blocs marrons qui contiennent les trésors du musée. Après être passé à la caisse, on suit le chemin qui mène au musée, à gauche une boutique, pseudo librairie, vrai marchand du temple, mais c’est pas grave, c’est l’époque qui veut ça. On arrive au musée, portiques de sécurité, videurs en costard… non c’est pas des videurs, on n’est pas dans une discothèque, les agents de sécurité examinent les sacs à la recherche de je ne sais quoi… la peur toujours la peur, beau moyen de gouverner les gens qui se posent trop de questions ! Je passe, le truc sonne mais il a l’air de sonner tout le temps, alors je continue, ma femme qui suivait, est obligée de justifier du contenu de son sac. Le vigile, l’air malin lui demande si elle n’a pas un couteau dans son grand sac, drôle de question ! Le pire c’est que j’avais un canif dans ma poche et que personne ne m’a rien demandé, bref de l’esbroufe pour inquiéter et rassurer le citoyen moyen.
Première vrai surprise, la tête tranchée d’un moai (statue de l’île de Pâques), trône dans le hall, magnifique, son énergie est puissante, chaleureuse et douce à la fois. Nous décidons de visiter le musée et de revenir plus tard profiter de cette vibration. On emprunte la rampe, décorée par… j’ai oublié le nom de l’artiste qui fait couler une rivière de mots le long de cette rampe stérile. Bref, on arrive sur le plateau. Quatre zones délimitées par des couleurs représentent les différents continents. Nous commençons par l’Afrique, énergétiquement très chargé et pas vraiment en positif, les statuettes mettent mal à l’aise, la magie, la violence, des énergies brutes, je me ferme rapidement, car baigner dans ces vibrations devient vite insupportable. Dommage, certains objets sont vraiment beaux (artistiquement parlant). La salle du christianisme en Éthiopie, nous a secoué positivement, la vibration était très brute mais positive, j’ai eu l’impression de me faire scalpé en entrant dans cette pièce. Vient ensuite la zone regroupant les objets asiatiques (on a pris le circuit à l’envers). Quelques objets intéressant même si des guides, micro en main, comme des catalyseurs, attirent les visiteurs devant les vitrines créant un mur humain qui masque les objets aux yeux de ceux qui arrivent après. Au niveau énergétique, on a pas ressenti grand chose, trop de monde, espace trop exigu, on est passé vite fait. Et plouf on c’est retrouvé en Océanie, c’était autre chose, d’abord l’Australie, avec des peintures et des rêves, la paix, la lumière, une énergie plus proche des esprits de la nature qui nous entourent, quelques poteaux funéraires en bois sculpté, des entités qui ne savent pas ce qu’elles font là et qui chantent pour conjurer le sort qui les maintient prisonnières de cet endroit étrange… le monde du cauchemar pour elles. Plus loin, des objets à l’énergie plus guerrière, des objets plus agressifs. Beaucoup d’entités dans ces recoins sombres, entités attachées à ces objets leur ayant appartenu dans la vie ou dans la mort. Pourquoi avoir mis tant d’obscurité dans ces cubes pourtant entourés de lumière ? Par soucis esthétique probablement. Deux objets nous ont paru positif, une lance et une sculpture représentant un animal, très actif sur le coeur. Un autre objet nous a surpris, une flèche faîtière, le gardien de la hutte d’où elle a été prélevée, l’a accompagné au musée. On est vite passé dans la zone Amériques, un peu comme pour l’Asie, un guide micro en main et du monde. Enfin un petit tour sur les mezzanines, l’expo Fleuve Congo, une partie très sépultures, avec les énergies qui vont avec et une partie masques et autres sculptures aux énergies plus ou moins chargées. A voir pour ceux qui aiment l’art africain, mais évitez d’ouvrir les canaux, vous risquez de repartir avec des énergies pas toujours positives. Autre exposition, la fabrique des images. Bonnes énergies dans l’ensemble, les peintures aborigènes sont très intéressantes. En repartant, longue pose devant la tête moai, ça fait du bien.
En résumé, le quai Branly est un musée édulcoré, pas trop de questions sur la manière dont ces objets sont arrivés là, beaucoup moins d’oeuvres que ce qu’on peut imaginer, une présentation abordable par la majorité, peu de personnalité en fin de compte.

Publicités

Actions

Information

3 responses

26 09 2010
marion

Je vais aller visiter une expo temporaire sur l’art aborigène courant octobre, je me réjouis déjà. Tu as du faire une belle rencontre avec le moai

26 09 2010
sabotdepegase

Avec le moai, oui. Pourtant j’ai lu un livre, dans lequel les indigènes parlant de ce Moai, disaient que les français l’avaient tué en le décapitant, qu’il n’avait plus d’énergie, qu’il était mort. Ben il est pas mort du tout, il vibre bien.
L’art aborigène c’est la partie que j’ai préféré dans le musée, tu vas te régaler !

1 10 2010
François Münch

Dans la série musées, y-a l’expo « l’or des incas » à la pinacothèque. Ca doit valoir une petite visite. Même si je pense qu’un minimum de précautions s’imposent avant de chatouiller les énergies qui y sont liées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :