Mais où est passé le Doudou dis-donc ?

25 08 2010

Il y a quelques jours, j’ai vécu une expérience très étonnante. Nous étions en famille, ma femme, ma fille et moi en vacances en Auvergne. C’est une région assez dépaysante avec des lieux magiques. Nous visitons des sites au feeling (j’écrirais un article plus tard pour en parler un peu plus). Nous avons donc fait une boucle, St-Nectaire, Murol, Ponteix, St-Saturnin, La Sauvetat, Champeix… et là le drame, une question m’a traversé l’esprit, ou alors j’ai enfin écouté ce qu’une énergie qui m’accompagne me soufflait à l’oreille depuis plusieurs kilomètres… où est passé le Doudou de ma fille ?

« Coup de frein et demi-tour ! »

J’ai jeté un rapide coup d’oeil dans la voiture, j’ai posé la question à ma compagne… disparu le Doudou !
Demi-tour mais pour aller où ? Une petite voix, toujours elle, me murmure Saint-Saturnin… peu sûr de ce que j’entends, je sors ma baguette de sourcier facilement accessible depuis le siège passager, ben oui c’est ma femme qui conduisait, j’allais pas tester à la baguette en conduisant tout de même ! Je teste les villes que nous venions de visiter : St-Nectaire… pas de réaction, Murol… toujours rien, Ponteix… je me demande si la baguette fonctionne en voiture, car toujours aucun mouvement, St-Saturnin… réponse franche de la tige en plastique !

« Saturnin, mon canard préféré… à la télé quand j’étais tout petit ».

La réaction de la baguette me rassure, je croyais que la petite voix qui sussurait « Saturnin » depuis heure était une réminiscence de mon enfance et du personnage du petit canard jaune qui passait à l’écran à l’époque. Malgré le scepticisme de ma femme, qui pensait que la cause était perdue, le Doudou avait fait son temps, il fallait préparer notre fille à passer à autre chose, je demande à retourner à Saint-Saturnin.
Après un bon moment, nous avions presque complété notre boucle, nous pénétrons de nouveau dans cette ville que le destin avait décidé de nous faire visiter deux fois. J’ai une vague idée de l’endroit ou peu se trouver le Doudou, ma femme, la poussette et son précieux contenu (notre fille) se dirigent vers l’église, je suis la route principale jusqu’à l’autre bout du village pour rebrousser chemin et rejoindre ma famille à l’église… petite trotte en perspective. En chemin, je croise une escouade de scouts, dois-je leur demander s’ils ont vu un ours en peluche sur le bas côté de la route ? Un test rapide et discret au biochamp (merci Jean-Pierre), m’indique que ce n’est pas utile, je continu scrutant le sol fiévreusement.
300 mètres plus loin, une petite famille en balade, poussette en main, ont-il ramassé le Doudou ? Retest discret, non ! Je passe, sans leur poser de question. J’arrive enfin au bout du village, et me dirige vers une petite place où nous avons marqué une pause avant de regagner la voiture. Un tapis de feuilles mortes recouvre le sol et une tâche blanche se détache de ce décor terne. Le Doudou !! Je ne peux m’empêcher de remercier la ou les énergies qui m’ont guidé jusque là et celles qui ont préservé le petit ours beige. Je le ramasse et repars vers l’église où m’attend ma famille. J’ai droit à une petite montée, qui ne parvient pas a m’épuiser tant je suis content d’avoir retrouvé si facilement le fameux Doudou. Je retrouve mes deux femmes peu avant d’arriver à l’église.

« Une voix me disait que j’allais revenir cet après-midi, me dit ma femme »

L’émotion passée, nous en parlons ma femme et moi, et elle m’apprend qu’en visitant l’église, elle a eu une info la concernant, elle était sensée revenir plus tard car elle n’était pas encore prête… sur le coup elle c’est dit que c’était n’importe quoi, mais maintenant, elle était bien obligée d’accepter l’info. Nous sommes retourné à l’église, maman, bébé, Doudou et moi.

Publicités

Actions

Information

One response

11 10 2010
Le doudou, épisode II (via Le Sabot de Pegase) « Sphyrex -Cat-Club

[…] une histoire de Doudou, me direz-vous ! (cf https://lesabotdepegase.wordpress.com/2010/08/25/mais-ou-est-passe-le-doudou-dis-donc/) Tout à commencé avec le test de divers objets qui trônaient sur des étagères […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :