Tatouille, tatouille…

7 08 2010

Après s’être débarrasser des squatters à polarité négative, on regarde si par « hasard », il n’y aurait pas des entités positives. Toujours la même méthode, on balaye le biochamp de la personne que l’on veut examiner avec une main et on utilise l’autre main pour tater notre biochamp voir s’il se dilate, s’il se rétracte ou s’il ne bouge pas.
On détecte au moins un esprit de la nature par stagiaire… comme ça il n’y a pas de jaloux ! Du petit lutin facécieux, au colossale dragon en passant par le faune ou l’elfe. Chacun à une taille différente, une énergie personnelle, un caractère bien à lui et tout cela est perceptible à l’aide de vos mains et de votre biochamp.

« A part les caresser, on fait quoi ? »

Mais à quoi ça sert de tatouiller un elfe ou une fée ? A pas grand chose… Enfin façon de parler, ça dépend de ce que l’on recherche. On peut leur demander de l’aide pour tout ce qui entre dans leur domaine de compétence, on peut dialoguer avec eux ou simplement partager un moment.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :